Rafaël: un projet honnête de logement pour les pauvres à Bruxelles

Commentaire au sujet de l'asbl Rafaël après la diffusion d'un tissu de mensonges

 

Histoire

 

L’abbé Reginald Rahoens frappé par les besoins sociaux de la paroisse de Sint-Guido à Anderlecht, a fondé l’asbl Rafaël pour faire face à ce problème. L’asbl a eu l’opportunité d’acheter le bâtiment de l'ancienne clinique Sainte-Anne aux Soeurs hospitalières du très Saint-Sauveur en 1997. Il y a accueilli des personnes en difficulté et y a même vécu lui-même. Grâce au Conseil d'administration, Rafaël a pu poursuivre son œuvre après le décès de l’abbé Rahoens, en 2011. En 2015, 300 personnes étaient hébergées dans l'ancienne clinique Sainte-Anne. Et ce sans le moindre subside public.

 

Restauration du bâtiment

 

Fin 2016, la commune d'Anderlecht a déclaré que le bâtiment n’était plus en conformité avec les dispositions légales (procès-verbal du 23/12/2016). L’état du bâtiment était si mauvais que la commune a interdit la prise en charge de nouveaux résidents et a enjoint l’évacuation d’un grand nombre de chambres.

 

L'organe administratif a décidé la rénovation en profondeur du grand bâtiment d'une surface habitable de 10.000 m². Prix : 10 millions d'euros. Le coût de cette rénovation dépassant largement les possibilités de l'asbl Rafaël, l'Archidiocèse de Malines-Bruxelles a été sollicité. Ce dernier s’est dit prêt à soutenir le projet suite à l’inspiration évangélique réelle et très concrète qui l’animait.

 

Le bâtiment qui a toujours appartenu à la communauté ecclésiale, a été transféré à l'Archidiocèse, en vue de sa restauration. L’Archidiocèse en confiera ensuite la gestion à Rafaël pour lui permettre de poursuivre son objectif social : la réinsertion des personnes vulnérables dans notre société.

 

Objectif social

 

Le centre rénové comprendra 52 logements sociaux. Cette action sera menée en collaboration avec plusieurs partenaires, dont l’asbl L'Ilot (refuge pour les personnes sans abri), Les petits Riens (et leur projet d’habitat accompagné pour les personnes provenant d’un Centre d’accueil) et l’asbl Convi-vial (qui propose des logements aux réfugiés).

 

Le centre comprendra également une dizaine de logements pour hébergement d'urgence ou pour situation de transit. Un centre de santé, un restaurant social, une banque alimentaire et des locaux paroissiaux sont également prévus. Les travaux terminés, la chapelle rouvrira également ses portes.

 

L'objectif social est donc maintenu, même si la structure de cet objectif social est différente.

 

Un logement pour tous les anciens résidents

 

La rénovation, exigée par la commune et qui prendra deux ans, ne pouvait avoir lieu que si l'ancien bâtiment était entièrement évacué. Depuis 2017, on a recherché un nouveau logement pour et avec chacun des anciens résidents. La commune d'Anderlecht et son service social, le service social de Cureghem, qui assurait la permanence, et le syndicat des locataires d'Anderlecht ont participé à cette recherche.

 

Finalement, début 2021, seuls quelques résidents n'avaient pas trouvé de solution. L'asbl  Rafaël a loué pour eux, un bâtiment d'une vingtaine de chambres. En juin 2021, cinq chambres de ce bâtiment étaient encore libres. Des chambres étaient donc encore disponibles pour tous ceux qui n'auraient pas trouvé de logement. Ceci est en opposition totale avec les déclarations mensongères à ce sujet.

 

Banque alimentaire

 

La banque alimentaire de Raphaël a toujours continué à fonctionner. Elle remettait des colis alimentaires trois fois par semaine à plus de 600 personnes. Trois à dix bénévoles - résidents de Rafaël et autres – en assurent le fonctionnement. Nous nions totalement qu'il s'agissait de travail obligatoire, comme certains le prétendent. Ce n'était pas non plus le cas dans le cadre du déménagement des tables et des chaises offertes par l'ambassade d'Islande.

 

Crédit-pont

 

Un autre mensonge qui a été diffusé est que l'un des administrateurs de l'asbl aurait reçu de l'argent. Les faits, corroboré par document sont les suivants : un crédit-pont a été accordé à l'une des administratrices, mère célibataire avec cinq enfants qui s'est retrouvée en situation financière très précaire suite à des circonstances ne comportant aucune faute de sa part. Ce crédit est entièrement remboursé, avec intérêts. Cette procédure est parfaitement légale.

 

Nous tenons à souligner qu'aucun des administrateurs de Rafaël n'a jamais fait usage de l'argent de Rafaël à des fins personnelles. L'asbl Rafaël n'a également jamais bénéficié de subventions d'une quelconque instance gouvernementale.

 

Rafaël est un projet honnête qui fournit des logements aux personnes en situation précaire de Bruxelles. Nous sommes profondément choqués par les mensonges diffusés à son sujet.

 

 

Herman Cosijns

Président de l’Organe d’administration de l’asbl Rafaël

8 décembre 2021

 

 

asbl Rafaël
BE 0453.645.244

Place de la Vaillance 14A
1070 Anderlecht

Tel. 0488 54 18 90
E-mail: info[at]rafaelcenter.be